Hello et bon lundi !

Ce midi, une drôle de nouvelle… Je découvre que des policiers anglais ont retrouvé des caractères d’imprimerie en plomb dans la Tamise, à Londres. Ce caractère s’appelle le Dovs et n’a pas été utilisé pendant près d’un siècle. La typo aurait été jetées dans la rivière en 1917… Dur !

tames2

typo2

Pour la petite histoire, l’ex-disciple de William Morris, T.J. Cobden Sanderson (accompagné du graveur Emery Walker), a établi le Doves à Londres au début du 20e siècle.

La vidéo de la BBC

Cette superbe typo a été re-dessinée

dnv2

source & source




Un commentaire

  1. Merci pour ce petit article : au-delà du côté anecdotique, il nous rappelle que la création typographique est précieuse, que c’est un patrimoine à préserver !
    C’est ce que fit Herman Zapf en relevant des caractères sur un billet de banque dans la basilique Santa Croce, à Florence, et qui allaient devenir sa fameuse police Optima (que j’utilise régulièrement).

    Comment les plombs de la Doves ont ils atterri dans la Tamise ? Le mystère semble subsister. Mais qu’elle soit sauvegardée pour les générations à venir est primordial d’un point de vue patrimonial.
    Elle est tellement anglaise, cette police, avec son empattement léger, son angle large, ses jambages fins et la queue du Q majuscule extravagante, le délié de jonction du g en oblique…

    J’espère qu’elle est disponible ! 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *