Hello ! 🙂

Le Courrier International ce matin publie un excellent billet sur les nouvelles sociétés qui vous font une virginité sur le web. En fait, pour aider les internautes à effacer toutes les traces qu’ils laissent sur le Net, ces sociétés proposent des services sur mesure susceptibles de blanchir les réputations parfois les plus sulfureuses… 🙂

Le leader incontesté de ce marché émergent est sans aucun doute la société californienne Reputation Defender. Fondée il y a deux ans par le trentenaire Michael Fertik, elle a été qualifiée de “Google insurance”, une assurance contre la diffusion de nos données à nos dépens sur le moteur de recherche le plus célèbre du monde. Michael Fertik, un ancien étudiant de Harvard, a eu l’idée de créer un service de blanchiment de l’image virtuelle en surfant sur la vague d’un vide juridique en matière de diffamation et de violation de la vie privée sur Internet. Cette intuition a permis à sa société de devenir en deux ans une véritable poule aux œufs d’or. Reputation Defender présente aujourd’hui un chiffre d’affaires d’environ 22 millions de dollars [17,4 millions d’euros]. A la fin de 2007, elle avait engrangé, selon le magazine Forbes, 5,5 millions de dollars de bénéfices.

> Je vous invite à lire la totalité de l’article sur le Courrier International ;-)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *