Hello 🙂

Ce matin, je vous présente le travail de Mathieu Tremblin qui m’a envoyé un e-mail pour me parler de son projet intitulé Tag Clouds. Le concept est assez simple et joue sur le mot “tag” en mélangeant sa signification à l’heure du web & celle qui orne nos murs.

Les explications du monsieur :

« Tag Clouds » est un principe de peinture murale qui consiste à remplacer les calligraphies anonymes de tous ordres présentes sur les murs de la ville par des traductions lisibles et rigoureuses comme celles des nuages de mots-clés présents sur Internet (« tag clouds » en anglais). « Tag Clouds » pointe une analogie entre les tags physiques et les tags virtuels,  autant dans la forme (ces all-over graffitiques, construits selon un principe de surenchère font écho aux compositions virtuelles générées selon des occurences de termes), que dans le fond (à l’instar des mots-clés, marqueurs de notre cheminement virtuel, les tags et graffiti sont des marqueurs territoriaux de l’espace urbain). «  Tag Clouds » mis en œuvre, gageons que ces nuages de tags inviteront les marcheurs à la dérive urbaine comme autant de balises physiques, intimes et digressives.

Je serais curieux de voir l’ensemble sous forme d’un film où, se balladant dans la rue, les graffitis se transforment petit à petit en des typographies…




Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *