On continue la matinée avec cette très intéressante brochure de l’exposition « Tekhné, l’art du designer » qui a lieu au Musée d’art moderne et contemporain d’Alger. Cette exposition se passe donc à Alger du 04 décembre 2014 au 31 janvier 2015 et adresse la question du design contemporain. En effet, la question « Que comprenons-nous du design ? » est résolument une histoire de citoyens, de designers, de politique aussi. Aujourd’hui, le design doit absolument nous offrir quelque chose à comprendre en dehors de sa dimension esthétique et de son usage ? Son rôle, doit nous entraîner dans un spectre bien plus large que cela afin de mieux nous dérouter, mieux nous révéler, mieux nous élever.

expo1

Présentation de l’exposition

tek1

« Pour démontrer tout l’intérêt que nous lui portons, le Festival International d’Art Contemporain d’Alger (FIAC) lui consacre sa nouvelle édition 2014. Il faut le dire, le design est un art complexe comprenant un large éventail de disciplines. De ce fait, il reste assez méconnu du grand public. Afin de mieux l’appréhender, nous avons fait appel au travail créatif des designers ainsi qu’à l’organisation de conférences pour aider à le saisir dans toutes ses dimensions. Nous avons sollicité le designer Cherif Medjber, grande figure du design postmoderne, pour une présentation individuelle. Il a répondu favorablement à cette demande, acceptant d’occuper une bonne partie de l’espace muséal du MAMA, montrant ainsi un large pan de son expression dans cette exposition qu’il a montée avec le concours de plusieurs artisans d’Alger et de Koléa. Nous avons également privilégié la mise en place de plusieurs ateliers que nous avons confiés à différents designers expérimentés, tout en leur précisant qu’ils avaient carte blanche pour concevoir, diriger et réaliser leurs projets : venu du Maroc, Hichem Lahlou a conçu son projet avec deux designers et un artisan pour l’assister à produire ses objets. Le Burkinabé Hamed Ouattara s’est installé dans les ateliers de l’École supérieure des Beaux-arts d’Alger. Johann Van Der Schiff, venu d’Afrique du Sud, a réalisé son workshop avec des lycéennes et lycéens de trois grands lycées d’Alger pour produire un objet interactif.

tek2 tek3 tek4

Et le Français Bertrand Planes a réalisé son projet avec l’aide d’une étudiante de l’École des Beaux-arts. Des designers résidant en Algérie nous ont rejoints dans cette aventure : Leïla Mammeri, Ourad Mohamed, Hamiane Samir, Mourad Krinah, Walid Bouchouchi. De jeunes designers, en grande majorité nouvellement diplômés de l’École supérieure des Beaux-arts d’Alger (ESBA), ont eux aussi été aidés par des artisans pour la réalisation de leurs oeuvres. L’organisation de ces workshops a permis d’engager réellement un programme de conception et de réalisation d’objets, de graphisme et d’espaces in situ. L’objectif principal en est le montage d’une exposition expérimentale afin de montrer quelques facettes des nombreuses possibilités ouvertes par cette discipline. La collaboration pratique des designers, autant entre eux qu’entre le designer et l’artisan, peut révéler toute la richesse que chacun apporte ; donnant à voir tout le processus de conception, de même que les exigences connexes de leur imagination, de leur pensée rationnelle et de leur dextérité manuelle. Pour nous, l’objectif est d’accroître une prise de conscience de notre culture quotidienne entre les participants et d’inspirer un engagement créatif. » [source]

Tekhné, l’art du designer – la brochure

Si vous passez à Alger ou si vous y habitez, pensez donc à vous rendre à cette exposition afin d’y découvrir une vingtaine d’artistes au travers d’une manifestation qui souhaite s’éloigner des discours et des théories classiques du design.

source




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *