Vous le savez, le Japon subit régulièrement des tremblements de terre et autres catastrophes naturelles, les japonais ne préparent donc toujours au pire et, de cette façon, se forment aussi à l’entraide. Et récemment, voici un haut fait graphique que les habitants de Tokyo ont reçu dans leur boîte aux lettres. Il s’agit d’un manuel jaune vif avec un rhinocéros très mignon sur la couverture. Ce rhinocéros porte un casque, un sac à dos et a un regard prudent. En ouvrant l’ouvrage, on y trouve la déclaration suivante: «Il y a 70% de possibilité pour qu’un tremblement de terre frappe Tokyo dans les 30 prochaines années. Êtes-vous prêt ? »

g1

Ce guide est donc une de sorte de manuel de préparation aux catastrophes. Manuel que le gouvernement a décidé de concevoir. Le message est donc clair, graphique, explication, citoyen et pédagogique : il faut être préparé. Contrairement aux publications distribués par les bureaucraties typiques, « Tokyo Bosai » est admirablement conçu. Il est le résultat d’une collaboration entre la firme de design Nosigner, l’agence de publicité Dentsu et le Département de prévention des catastrophes du gouvernement de Tokyo. La couleur jaune très lumineuse du guide permet de se démarquer et sa mise en page simple dans laquelle on retrouve des illustrations très lisibles permet non seulement de rendre l’ouvrage compréhensible mais surtout de le rendre agréable à lire.

Tokyo : Le guide de préparation aux catastrophes

g2 g3 g4 g5 g6 g7

Au final, le guide est séparé en 5 chapitres qui abordent la simulation de tremblement de terre, des préparations et des conseils de survie, et de nombreuses idées qui ont été regroupées par Nosigner après les différents séismes et tsunamis.

Tokyo est sujette à une multitude de catastrophes potentielles, et de nombreuses villes gagneraient à concevoir des manuels à destinations de ses citoyens. Qu’ils abordent la question de la sécurité en cas de catastrophes naturelles mais aussi dans d’autres villes, la question de la solidarité, du vivre ensemble, du bien commun, de l’espace public, cela serait une chose formidable.

Avis aux citoyens, aux politiques et aux designers.

Merci Tania | source




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *