Vous connaissez peut-être Ella & Pitr, deux artistes français qui forment le couple des Papiers Peintres. Leurs œuvres monumentales, racontent des histoires bienveillantes, de colosses ensommeillés aux gros oiseaux aux ailes lourdes. Leur technique : la peinture et le collage de papier dans la rue. C’est en quelque sorte leur meilleur atout puisqu’il permet de préparer en avance l’intégralité (ou presque) d’une création. En effet, il y a toujours des imprévus, des collages à ajuster, des éléments à rajouter mais l’ensemble a pu être pensé, expérimenté et créé en amont… Une fois le collage posé, l’œuvre se dévoile aux yeux des passants qui prennent souvent plaisir à se photographier, tout petits, devant l’immensité de ces affiches d’un nouveau genre.

Ella & Pitr

1 2 3 4 5

(photos copyrigthées Ella & Pitr)

Pourquoi je vous parle des Papiers Peintres ? Tout simplement car aujourd’hui, je découvre avec plaisir ce film de Françoise Romand qui pose son regard sur les deux artistes que sont Ella & Pitr. Intitulé « Baiser d’encre« , ce film est notamment mis en musique et en « sons » par un camarade et designer de talent que j’apprécie : Jean-Jacques Birgé.

Présentation de Baiser d’encre

« Les artistes Ella & Pitr affichent leur amour et leurs fantaisies sur les murs du monde. Génération Y, la vie et l’œuvre intrinsèquement liées, ils puisent leur inspiration dans leur vie quotidienne dont les rêves composent une nouvelle réalité pleine d’humour et de tendresse. Ils sillonnent la planète avec leurs deux jeunes enfants, exposant leurs affiches dans les rues ou en galeries, manière généreuse de coller à tous leurs publics. Françoise Romand, inspirée par cette étonnante saga familiale, propose une délicieuse fantaisie montrant qu’il existe mille manières de rendre le monde plus beau à condition de s’en emparer avec l’esprit critique qu’exige toute création. »

La bande-annonce du film

Je terminerai sur cette très belle citation de Ella : « On ne peut pas tout avoir avec l’argent, le gars peut acheter la toile mais il ne pourra jamais acheter l’entièreté de l’œuvre car elle se trouve dans la rue et appartient à tout le monde« . Conclusion : placez vos créations physiquement dans la rue ou numériquement sur Internet en licence libre et votre œuvre sera alors inestimable !




5 commentaires

  1. Il semble que la video ne soit plus disponible. Dommage. Je ne suis pas sûr que l’oeuvre en libre droit sur internet devienne inestimable…Peut être bien dans l’espace publique qui est un espace commun, de vie ou chacun peut s’approprier concrètement la chose.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *