Hey 🙂

Vous le savez, en Russie, le gouvernement est très douée en matière de censure et d’embargo économique, à tel point que l’économie locale peut parfois en pâtir. Cet exemple n’est pas tout neuf, mais j’ai plaisir à vous le partager aujourd’hui. C’est donc l’histoire d’une petite épicerie italienne dans le centre de Moscou qui tente de survivre à l’embargo alimentaire qui interdit d’importer et de vendre des produits d’origine italienne en Russie.

L’idée est simple, une bande de hackers / créateurs s’est amusée à réaliser une affiche qui promeut la petite épicerie (oulala, c’est une affiche illégale!) mais qui… à l’approche des policiers russes, change aussitôt pour une publicité pour vendre des matriochkas made in russia (сделано в России) ! ;-)

Voici un aperçu du dispositif

russ2

les insignes des policiers russes sont rentrés dans le logiciel de détection

russ3

Le montage technique ;-)

russ5

L’affiche illégale sur les produits italiens

russ4

L’affiche sur les poupées russes

Une affiche qui se cache quand la police arrive !

Pour conclure, en dehors du côté humoristique de la chose, il s’agit d’un harmonieux mélange entre technologie, rébellion et et créativité. Tout ce que j’aime pour la réalisation d’un projet pertinent, décalé et unique.

Merci Iryna ! 🙂




3 commentaires

  1. Et en même temps, en France, il est interdit de faire des campagnes de boycott contre les produits israéliens et on met en garde à vue des gosses de 8 ans ou des déficients mentaux imbibés qui ont dit qu’ils soutenaient les terroristes.
    Mais à part ça, nous sommes dans un pays où il n’y a pas de censure et où la liberté d’expression est totale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *