Hello 🙂

Ce midi, voici une actualité assez malheureuse car il s’agit de l’Association qui ne se porte pas très bien (l’Association est une maison d’édition française de bande dessinée, fondée en mai 1990 par Jean-Christophe Menu, Lewis Trondheim, David B., Mattt Konture, Patrice Killoffer, Stanislas et Mokeït, qui édite énormément de très très bonnes bandes dessinées!).

En quelques mots, l’Association va devoir licencier 3 ou 4 salariés (sur les 7 existants) et les salariés sont ainsi en grève depuis un mois car la direction refuse de présenter les résultats et notamment les bénéfices de l’entreprise pour justifier un tel licenciement…). Bref, en soutien aux salariés, les dessinateurs de l’Association ont mis aux enchères, chaque jour, un dessin pour payer les honoraires des avocats et si possible, les aider financièrement à supporter les 31 jours de grève qu’ils viennent de traverser.

Bref, si ça vous tente d’acheter une illustration, c’est le moment, et en plus vous ferez une bonne action ;-)

en savoir plus




9 commentaires

  1. J’ai entendu parler de l’affaire et je ne veux juger ni prendre partie (juste qu’un licenciement eco c’est parfois un patron qui a fait des erreurs et qui gère mal la situation face à des salariés à qui ça fout les boules et qui pratiquent la politique de la terre brûlée, j’ai vécu ça, j’en parle sans prendre parti parce que je ne connais pas cette boîte), mais je venais juste de lire le témoignage de l’éditeur en question
    http://www.melakarnets.com/index.php?2011/02/24/678-reponse-de-jc-menu-a-l-affaire-de-la-greve-a-l-association

    Soutenir les salariés c’est bien, mais quelques semaines de grève de plus tueront sans doute cette structure et tout le monde va y perdre, ça serait franchement dommage…

  2. Voilà quelqu’un qui explique très bien comment il se défausse de sa responsabilité envers ses salariés.
    Et accuser une grève de mettre en péril la pérennité économique…c’est petit.

  3. J’étais passé à côté…
    Je viens de lire la réponse de JC Menu sur le blog de Melaka, et je trouve ça effectivement atterrant…

    Tout est si compliqué quand un projet fédérateur se confronte à une réalité économique…

    Oui, Mael, une grève peut mettre en péril la pérennité économique d’une structure. C’est d’ailleurs pour ça que la grève existe… C’est un moyen de faire entendre aux « patrons » les revendications des « travailleurs », une base de négociation qui se joue entre le risque de perte du à la grève et celui du à l’augmentation des salaires ou autres revendications…

    Et ce n’est pas se défausser que de se reconnaître porteur d’un projet plus que justement « patron » ou « président d’asso ».

    Après, je ne connais pas assez les détails de l’histoire pour me prononcer…

    Je trouve ça juste dommage qu’un beau projet s’entache de bagarres d’egos et de guéguerres personnelles comme ça semble être le cas ici…

    Pendant ce temps, le biopic de Justin Bieber fait un carton outre atlantique…

  4. Le principe de la grève est de montrer l’importance des employés, donc oui, ça crée des pertes. Et c’est bien se défausser que de refuser d’endosser ses responsabilités envers les gens dont on a la charge, quel que soit le titre dont on s’affuble.
    Pour la faire courte : si monsieur Menu ne veut pas avoir à se sentir responsable de ce qui va arriver à des gens, il n’a qu’à pas en employer.

  5. @Mael

    J’aimerais bien pour ma part que tous les personnes qui « refusent d’endosser leurs responsabilités envers les gens dont ils ont la charge » fassent comme J.-C. Menu qui continue à diriger L’Association depuis un an sans se verser le moindre salaire !

    Je trouve que pour quelqu’un qui, soi-disant, refuse d’endosser ses responsabilité, il pourrait donner des leçons à pas mal de gens qui se permettent de le juger.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *