Hey 🙂

Depuis Wikileaks et l’incroyable Edward Snowden, nous savons pertinemment que nos conversations en ligne sont fortement surveillées. Les agences de renseignement possèdent même des listes de mots qui peuvent déclencher la surveillance. J’avais d’ailleurs créé pour m’amuser, ce petit plugin intitulé « sur-ecoute.org » qui ajoutait des hashtags « suspects » à vos tweets et vos messages Facebook ;-)

J’en profite aujourd’hui pour vous présenter le projet Seen qui est un projet typographique mélangeant habilement l’écriture à la censure ! Réalisé par Emil Kozol, ce regard critique est une façon amusante et intéressante de jouer avec la censure puisque cette police d’écriture « s’auto-censure » en fonction des mots sensibles que vous pourriez écrire si vous étiez surveillés par la NSA et d’autres organismes de surveillance. Le résultat est assez surprenant et surtout très graphique puisqu’il interprète vos mots et en laisse d’autres – moins importants – libres d’être lus.

Seen, une typo qui vous censure

s1 s2 s3 s4 s5 s6 s7 s8 s9

Cela nous donne en quelque sorte un aperçu de notre texte en fonction des mots « déclencheurs » d’alerte. Emil Kozol souhaite ainsi vous informer si vous êtes plutôt sujet ou non à la surveillance. Une façon d’offrir un autre regard sur sa vie privée en ligne. Enfin, si vous souhaitez télécharger cette police d’écriture, vous la trouverez sur la page du projet Seen 🙂




Un commentaire

  1. Je trouve le projet assez pertinent et graphiquement c’est intéressant en effet. Le bookmarklet fait son effet quand on l’active sur un site lambda. C’est étrange ce que dégagent ces petits rectangles noir sur du texte, le cinéma nous a bien éduqué à reconnaître un document censuré ^^

    Je supposais que c’était réalisé avec la fonction ligature d’OpenType et j’avais vu juste, quand on augment l’interlettrage les mots barrés ne suivent pas : http://i.imgur.com/U5LoMxy.png

    (la ligature remplace s-u-r-v-e-i-l-l-a-n-c-e par une seule forme surveillance qui a été réalisée avec l’interlettrage par défaut)
    Et elle ne gère pas les caractères accentués 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *