Hello 🙂

Je viens de lire un billet passionant de Samuel qui nous invite à sortir de notre “zone de confort”… Oui, mais..Qu’est ce que c’est ?

Et bien, je définierai personnellement cette “zone de confort” comme un espace restreint dans lequel on se plait à rester. Ne pas trop réfléchir, faire les choses habituelles, ne pas sortir des sentiers battus. En effet, je pense que l’humain tend vers l’économie de moyens, cérébraux, physiques, et intellectuels et que tout est plus facile quand on s’oblige à en “baver” un peu 🙂

Voici alors les quatres raisons de sortir de cette “zone de confort” 

  1. Pour votre cerveau.
    Pour cet organe qu’on utilise à tous les instants de notre vie, l’adage “use it or lose it” s’applique. À vouloir ne plus se casser la tête, on finit par la rendre amorphe. On perd la mémoire et la vivacité d’esprit. Ensuite, tout déboule. Le cerveau, ça se garde en forme, mais il faut éviter la paresse intellectuelle.
  2. Pour votre santé mentale.
    Il n’y a rien de pire que la routine pour l’humeur, le couple et tout le reste. À faire toujours la même chose, on finit par se sentir à moitié endormi, on voit tout terne. De sortir de notre zone de confort nous permet de se faire réveiller un peu.
  3. Pour la santé physique.
    Oui on est bien sur un divan. Mais on est encore mieux sur un divan après une sortie sur deux roues ou à la course. Mon parrain me citait Voltaire l’autre jour qui disait “Quand le corps est fort, il est obéit. Quand il est faible, il commande.” C’est tellement vrai.
  4. Pour se sentir en vie.
    On n’est sensible qu’aux contrastes, on s’habitue à tout. De là découle notre grande capacité à s’adapter, mais aussi notre malheur de toujours vouloir autre chose. Ce n’est pas la vitesse qui est excitante, mais surtout l’accélération. Quand on sort de notre zone de confort, on se fait brasser, on vit des stress, des gros hauts et des gros bas mais au moins, on se sent en vie. Parfois je regarde les vaches dans le champs avec un peu d’envie pour leur quiétude, mais il faut se raviser. En tant qu’humain on est infiniment chanceux d’avoir tant de potentiel, il faut l’utiliser!
  5. ..Et je rajouterai également
    Pour le défi et le plaisir de la réussite. Même si il ne nous est pas (toujours) possible de conquérir Rome en deux jours (cherchez pas, je viens de l’inventer) les petites réussites entraînent les grandes.

 Alors, êtes-vous prêts à sortir de votre zone de confort ?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *