L’UX design, ou « user experience design », je vous en parle régulièrement sur Graphism.fr, il y a des mythes, il y a de l’emploi, ou encore des formations en ligne, bref, pas mal de choses intéressantes se développent autour de cette pratique du design qui s’est révélée en France il y a quelques années. L’UX, vous le savez sûrement, est un travail sur la qualité de l’expérience vécue lors de l’usage d’un site web, d’une application mobile ou tablette, d’une borne interactive ou de tout autre dispositif numérique (voire plus que ça maintenant).

fd799fc7e554b4d526b0c9e926308ee6

(Schéma dans lequel on retrouve « l’interaction design » mais aussi l’UX design)

Ainsi, lorsque vous travaillez l’UX design, il y a des processus, des outils… mais voilà, hier je questionnais ma timeline twitter concernant les livrables afin de savoir ce que nous, designers, devions produire et donner à nos clients lorsque l’on fait de l’UX design. Actuellement, lorsque je réalise ce type de prestation qui intègre de l’UX design, par exemple pour la conception d’une application, il y a plusieurs phases. Une première qui consiste en un moment (ou plusieurs) pour concevoir ensemble, créer, penser, débattre, lancer des idées, faire apparaître les contours de l’expérience du projet. Une seconde qui synthétise tout cela, une troisième sur le design de wireframes, d’interfaces, de prototypes, etc. puis une dernière sur le design graphique, de l’identité au maquettage graphique.

Mais voyons comment Gentle Stache, Fan Jiyong, Raphaël Yharrassarry, Fabrice Liut, Guillaume Baptiste et Benoît Drouillat voient tout cela 🙂

L’UX se passe sur le terrain

En lisant ces tweets, avant tout, l’UX semble être une question de terrain. Il faut « co-concevoir » (créer ensemble), il faut interviewer, faire des recommandations, des benchmarks, analyser la situation.

errain

 

Des livrables (un peu mais pas trop)

Ensuite, les explications se tournent vers les livrables de type « documents de conception », comme des tableaux, des maquettes cliquables, quelques spécifications aussi. Certains poussent au prototypage comme livrable suite à cette première phase.

livr

Un peu de réalisme

Enfin, Benoît me rappelle quelques tweets plus tard que, souvent, les clients ne lisent pas les livrables 😉 Oui, il a raison sur ce point, j’ai également parfois des clients qui – à juste titre – ne sont intéressés que par le résultat concret et fonctionnel du projet. Je suis comme cela moi aussi, le « blabla » ne m’intéresse pas, cependant, il faut réaliser toutes ces phases de conception au risque de faire un mauvais projet, inutile, inutilisable, obsolète, j’en passe. C’est très important, et c’est aussi pour cela que j’utilise des méthodologies éthnographiques pour parvenir à concevoir de meilleurs projets.

ux_realisme

Pour conclure très simplement, à la lecture des réponses qui m’ont été offertes (merci à tous pour vos lumières !) l’UX repose avant tout sur la démarche avant d’être une fabrique à livrables. Elle doit donc, je pense, offrir certaines garanties qu’on ne retrouve pas dans la matière tangible ou dans le fichier qui dort gentiment dans un dossier sur l’ordinateur du client. Ces garanties se trouvent alors dans la pertinence du projet de design, de sa production concrète, tangible, interactive.

Tout ceci reste pour moi un fabuleux terrain d’exploration et d’apprentissage, n’hésitez pas à compléter tout ceci bien évidemment 😉




4 commentaires

  1. Super question !
    De mon expérience sur le terrain, les clients sont très réceptifs aux les méthodologies utilisées. La valeur de la recherche utilisateur matérialisée par des personas et des UX map est très bien perçue (après un echange pédagogique de 3h lors du brief du projet) et très appréciée. Les clients sont prêts à payer plus de temps pour la reflexion et sacrifier les attentes en formalisation qui demande du temps elle aussi. Ces clients sont principalement des startups et des entrepreneurs très sensibles à la valeur apportée par l’usage de leur produit.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *