[J’ai initialement écrit cet article sur le site Owni.fr – Il est rapatrié sur Graphism.fr depuis la fermeture d’Owni.fr]

Ça y est, voilà dix semaines que Vendredi c’est Graphism! a été créé et voilà donc dix semaine que nous parcourons l’actualité graphique & design 🙂 Je continue donc sur ma lancée avec un numéro 10 très chargé en actualités, une fois de plus. Au programme de la semaine, je vais vous parler du générateur de logo pour MySpace, du superbe jeu vidéo Hohokum, de la table iPad designée par Bram Boo mais également d’un robinet entièrement repensé et contrôlé par les gestes de la main ou encore un assemblage mêlant typographie & vidéo. On finira sur un petit WTF des pays de l’Est et par le mot de la fin ;-)

La semaine dernière je vous parlais du logo de GAP et de son revirement (ils ont changé de logo puis sont revenus à la version précédente!), c’est au tour de MySpace de changer de logo pour un logo assez « spécial » qui est en fait un grand « my » suivit d’un underscore à côté : « my____ ». L’idée a été vite reprise sous forme de générateur de logo MySpace, le concept est qu’il est possible de mettre tout… et bien évidemment n’importe quoi dans ce logo ;-)

le générateur de logo MySpace

On sort des logos en noir et blanc pour se plonger dans l’univers d’un jeu vidéo très coloré et très élégant ! Réalisé par les créateurs de « Poto & Cabenga » (un excellent jeu flash que je vous recommande), je vous présente le jeu vidéo Hohokum. Dans la vidéo ci-dessous on découvre un game play assez intéressant avec un serpent dans un univers graphique très coloré, en papier découpé ou en mosaïque. Le déplacement de l’écran également rajoute une dynamique assez forte au mouvement.

Cette semaine également fût pour moi la découverte de cette table d’un genre nouveau imaginée par le designer Bram Boo. Cette table  nommée « Salsa » est un ensemble de chaises/bancs conçus pour quatre personnes avec quatre iPad intégrés. Chaque utilisateur se trouve ainsi dans une direction différente mais tous avec un iPad sous les yeux.

Un tel dispositif symbolise le lieu collectif ainsi que la lecture… donc pourquoi pas la bibliothèque (municipale par exemple, ou un CDI). Imaginons qu’avec ce dispositif, les livres soient numérisés, qu’ils soient accessibles plus facilement (nul besoin de chercher parmis les étagères), qu’ils soient également téléchargeables, que l’écran puisse offrir un réel confort de lecture (il y a encore du travail), qu’un tel lieu puisse être également connecté à toutes les autres bibliothèques pour partager leurs ouvrages (voire à Google Books), imaginons aussi le gain de temps et de moyens grâce à ces dispositifs ou encore la possibilité à cent ou dix mille personnes d’emprunter le même livre sans pour autant en priver quelqu’un d’autre. Imaginons tout ceci. Alors certes, il n’y aurait plus le touché du livre, son odeur, la main du papier, la couleur ne serait plus la même, certes, les ouvrages numérisés ne seraient pas conçus au départ pour être lus sur écran, des choses que je trouve primordiales mais imaginons qu’il serait toujours possible de retrouver l’ouvrage si l’objet a une importance au travers de l’information. Je suis le premier à collectionner les livres, anciens, beaux, rares, chers, cependant, je me demande comment les générations futures (et les jeunes générations actuelles), réagiront lorsqu’elles se retrouveront face à des bibliothèques ou des CDI totalement numériques.

Est-ce que les jeunes & futures générations auront un intérêt dans l’objet livre ou peut-être qu’avec la diversité des support, peut importe la source ou le medium, seule le contenu comptera ? Allez savoir.

biblio Voici la mort de la bibliothèque ou son renouveau ?

On enchaîne notre aperçu de la semaine avec un projet réalisé dans le cadre du Master en Science & conception de projet industriel d’obtention à l’Université de technologie d’Eindhoven, aux Pays-Bas. Ce projet (prototype + réalisation finale) est une réflexion menée autour de la gestuelle et notamment sur la façon dont le geste peut améliorer la manipulation d’un objet. Voici donc un robinet de cuisine entièrement contrôlé par les gestes de la main.

De tels objets deviennent une extension de l’utilisateur lui-même, que ce soit son corps, ses mains, ou même son esprit, un tel dispositif réduit l’interface à la simple notion d’utilisateur. L’interaction est ici minimale mais assez puissante pour permettre d’allumer un robinet, de régler sa puissance, sa température, son type de jet, chose qui parfois peut s’avérer délicat avec une seule main.

Le designer Roman Cortes s’est amusé cette semaine à réaliser une petite expérimentation typographique sur la chanson Never Gonna Give You Up du désormais célèbre Rick Astley. La typographie s’anime ainsi dans une danse fluide. Les lettres suivent ainsi chaque image de la vidéo flash. Tout est codé en actionScript et, hélas, la typographie est tout simplement de l’Arial (pour éviter d’avoir à « embarquer » la typographie dans le fichier flash et ainsi gagner en performances).

source

Allez, on termine la semaine avec un WTF qui se passe dans un pays de l’Est de l’Europe. Au début ce n’est qu’un banal évènement, puis un genre de double rainbow du WTF. Je vous laisse découvrir :

Pour conclure ce dixième Vendredi c’est Graphism!, je voulais vous remercier et également de vos petits e-mails sympathiques avec vos actualités graphiques 🙂 Et quelques phrases pour la fin :

– Tu connais par cœur la musique du répondeur de la MDA ;-)
– Tu sais faire des capitales accentuées et des ;¬)
– Tu utilises ton écran dans sa résolution native.
– Tu as des livres d’images encore à 25 ans.
– Tu fais des cartes de visites mais tu n’en as pas pour toi.
– Tu aimes les mots « bords perdus », « corps », « vectorielle »…
– Tu es pris d’une vive douleur à l’estomac lorsqu’on te dit : « plus gros le logo ».
– Sur ta carte de visite, tu ne sais plus si tu dois écrire « graphiste », « directeur artistique » ou « graphic designer ».
– T’as pas fait ctr l+ S et que tu le payes cher là tout de suite!
– Que t’as plus d’A3 mais qu’en collant deux A4 ça devrait le faire…

À la semaine prochaine ! ;-)

Geoffrey




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *