Hello 🙂

Allez, ce matin on commence la journée avec le hacking de Paris ! Si vous êtes étudiant, développeur, designer ou entrepreneur, et si vous êtes intéressé par développer ou adapter un projet de service urbain connecté, le tester et lui donner de l’ampleur, j’apprends que la Ville de Paris et le Paris Region Lab proposent d’inventer ou d’adapter des services numériques pour les prototypes de mobilier urbain « intelligent » expérimentés actuellement sur le territoire parisien.

Présentation :

« L’appel à projets Mobilier Urbain Intelligent, lancé par la Ville de Paris fin 2010, visait à expérimenter sur le territoire parisien une grande variété de prototypes de mobilier innovants, pour une durée de 6 à 12 mois. Une grande partie des 40 projets retenus sont en cours d’expérimentation dans la Ville. Parmi ces projets retenus, une vingtaine offre des possibilités de services numériques associés (écrans numériques tactiles, dispositifs de tag2D / RFID / NFC, …). La Ville de Paris invite donc les créateurs de mobilier expérimental à ouvrir leur matériel, pour en faire de véritables plateformes ouvertes pouvant accueillir des services numériques développés par des tiers. »

Comment participer ?

Tout type de service peut être envisagé. Pour candidater, il vous suffit de remplir le formulaire en ligne et de préciser sur quel type de mobilier vous souhaitez développer ou porter votre application :

Pour conclure, je me demande bien si le projet va prendre et si les gens vont vraiment « hacker » la ville. J’ai souvent un peu peur que ce genre d’initiative restreigne le hacking et freine aussi les plus téméraires.. À voir donc, comment il sera possible de hacker las soirée ;-)

source & source




2 commentaires

  1. Ben le hacking c’est un peu détourner un outil de son usage principal non ? Si faut rentrer dans une norme… pas sur que ça plaise aux hackers 😐

  2. J’ai fait un mémoire et diplôme en design sur un mobilier urbain en ville.
    L’initiative de cet appel à projet m’intéresse pour faire vivre ces expérimentations!
    MAIS le cadre est trop restreint… pas très bandant tout de même.
    Tu parles d’un hacking… Ca reste dans la sphère virtuelle!
    Il pourrait au moins faire un expo de projets en volume, même si cela ne correspond pas toujours au mobilier type urbain (hyper normé) je suis sûr que des pistes seront super pertinentes.
    Merde la créa c’est davantage une folie qu’une réponse à une norme!

    Je met le ola sur mon post: Biensur le cadre proposé permet déjà beaucoup de chose pour les personnes vraiment créative. Et le cadre mérite toujours d’être bousculer!
    Mais bon je trouve que l’on est loin de voir ce type de mobilier à tout les coins de rue, que les sociétés type decaux qui investissent déjà amplement l’espace devrait proposer un moment de liberté créative (concours, appel à projet utopique!) et envisager un peu un futurà tout ceci en associations avec les vértables usagers (spectateur voir accessoires) de ces meubles!
    Quant on voit comment les artistes investissent la rue et les mouvements solidaires citoyen et urbain on se dit qu’il y a un énorme potentiel à consulter LE PEUPLE!
    zut crotte flute!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *