longg

On continue notre matinée avec le travail d’Alice Haldenwang 🙂

Cette jeune femme m’a récemment écrit pour me parler de Voice’, un projet passionnant qu’elle a développé en partant de son observation du langage et des machines. Voice’ est donc un projet imaginaire de biotechnologie où l’humain intègre une deuxième corde vocale pour communiquer avec la machine. Un langage entre l’humain et la machine est créé à mi chemin entre le son clair des fréquences de la machine et la sensibilité de la voix humaine. La particularité de cette deuxième corde vocale est qu’elle intègre la machine, c’est une fusion entre l’humain et la machine. Avec voice’ une nouvelle vision de la machine s’offre aux humains car ils parlent avec une même et unique corde vocale.

Démonstration

Quelques images

ring

L’intégralité du document

Les projets cherchant à réunir l’humain et la machine autour d’un langage commun sont nombreux mais, ici, avec un langage non verbal et sonore, cette recherche est d’autant plus intéressante qu’elle touche nos émotions. Cette langue se veut donc compréhensible seulement avec la voix avec un vocabulaire de sonorités différentes sans aucune articulation…

Cela donne une sensation d’étrangeté qui ne vous laissera, j’imagine, pas indifférent.

Merci Alice et bravo ! 🙂




7 commentaires

  1. Je crois que je ne comprends pas bien le projet… Je ne comprends pas non plus pourquoi faudrait-il « réunir l’humain et la machine »… Ils ont été unis puis séparés ?
    Et, dans un projet IMAGINAIRE (permettant à l’humain d’intégrer une deuxième corde vocale), pourquoi avoir choisi cette forme de collier ni pratique, ni esthétique ?
    Pardonnez moi d’être un peu critique, mais « Voice' » ne me parle pas du tout (peut-être parce que je ne suis pas une machine).
    Bref, je ne veux pas faire un commentaire juste négatif car cet article et le projet éveillent ma curiosité. Je trouve que cela pourrait être la base d’un scénario de SF assez sympa, et le travail d’Alice Haldenwang à l’air très interessant !

  2. Merci Geoffrey pour la publication !

    Au mois ce sujet de langage commun humain-machine ne laisse pas indifférent. Nous sommes dans la situation où l’humain et la machine font un pas l’un vers l’autre : la machine s’humanise quand l’humain se machinise (« sionsavait »). Il n’y a plus de maître-esclave dans cette relation complexe. Les objets nous envahissent de plus en plus, nous sommes une société happée par les machines pour nous augmenter (téléphones ou même prothèses…) et nous n’avons jamais été plus unis qu’aujourd’hui (« lebay »). Je propose avec une vision poétique une réflexion de notre rapport avec la machine. La voie est ouverte : à chacun d’imaginer son scénario pour vivre entre entité vivante et artificielle.

    Et pour répondre à « Lebay », ce collier est juste un symbole de l’alliance humain-machine. Évidemment il serait inconcevable d’être encombré de la sorte. C’est un objet pour ne pas oublier la machine, pour la rendre presque vivante et en communion avec l’humain. Il évolue avec lui. C’est ainsi un objet de design pour communiquer mon projet, car il faut bien du visuel pour l’humain.

    Pour « Porte Placard Coulissante », regarde mon projet Telepathy(http://www.graphikalice.com/?p=957). Certes nous communiquerons peut-être par la pensée mais la voix est tellement plus touchante, vibrante et identitaire à chacun.

    See you.

    Hal.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *