Hello ! Voici un projet qui va créer du contact là où il n’y en avait peut-être plus ! En fait, voici qu’un étudiant japonais à décider de mettre une nouvelle dose de corporalité dans les jeux vidéos.

Soucieux de restaurer une communication interpersonnelle plus intime et relais d’émotions, il imagine une interface basée sur le toucher. Pas question de se mouvoir tout seul devant l’écran, il s’agit ici d’interagir en touchant directement votre partenaire de jeu. Moins subversifs que les « contrôleurs intimes » de Jennifer Chowdhury, qui invitait un couple à caresser les sous-vêtements bourrés de capteurs de leur partenaire,  « Freqtric » vous ramène plutôt au temps des cours de récré, où les jeux de mains n’étaient pas encore si vilains.(via)

Orange nous en dit plus :

Entre art numérique et design d’interaction, le projet « Freqtric » fait en tout cas beaucoup rire les Japonais, peut-être moins habitués à tripoter leurs congénères en public. « Ce n’est pas que les Japonais n’aiment pas se toucher, mais simplement que les rites sociaux laissent peu de place au contact physique dans la vie courante » précise le futur chercheur. Bousculés dans leurs habitudes et forcés de prêter un peu plus d’attention à leurs adversaires qu’à l’ordinaire, les joueurs français ne sont d’ailleurs pas moins maladroits que leurs homologues nippons ! Pas facile en effet de briser les barrières quand chacun à l’habitude de ne voir l’autre qu’à travers l’écran… Prétexte à la communication, les différentes applications tirent donc partie d’une technologie où chaque micro contact sert non seulement le gameplay, mais rapproche également petit à petit les gens. Aussi éclectiques qu’électriques, les parties alternent ainsi entre compétition et collaboration, et génèrent bientôt sourires, railleries et même discussions.  Avec une interaction anodine et primitive, « Freqtric » change donc doucement les comportements  et favorise le retour de l’ambiance « jeux de sociétés » dans un jeu vidéo décidemment bien froid…

Bref, un beau projet, simple mais qui ouvre de nombreuses possibilités.. Ce qui est drôle dans tout ça c’est qu’avant l’ère numérique, on jouait parfois à ce genre de “jeux de mains” et qu’on y revient petit à petit, tout doucement. La wii est un bon exemple et ce procédé en est un bien meilleur encore. Alors, prêt à “toucher” votre camarade de jeu ? ;-)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *