Hello 🙂

Ce matin je souhaite vous présenter « Paper Later », une façon d’enregistrer tous les articles que vous trouvez sur le web, que vous souhaitez lire « plus tard » mais… que vous ne lisez jamais ! Et bien avec Paper Later, vous allez recevoir ces articles par la Poste, sous forme de journal, directement dans votre boîte aux lettres ! Pour l’instant le projet est en Beta et la livraison n’est qu’au Royaume-Uni mais j’espère très fort qu’il traversera la manche pour s’implanter en France.

Avec un numéro unique de £ 4,99, cela vous permettra peut-être, d’avoir une posture différente devant ces articles que vous n’avez pas le temps de lire.

Le web… sous forme de journal en papier !

paper2

PaperLater est encore en version bêta, mais l’équipe ajoute chaque jour de nouveaux utilisateurs au projet et si vous êtes dans un autre pays que l’Angleterre, n’hésitez pas à laisser vos coordonnées en bas afin de les aider à décider dans quel pays se lancer.

Une belle idée, simple et belle, comme je les aime 🙂

source | merci Tony




2 commentaires

  1. Bonjour j’aimerai me rendre compte par moi-même de l’utilité de PaperLater, vous croyez diminuer l’infobésité par ce service ? Le problème de l’article pertinent pour soi restera cependant dans un coin de mon univers web. Il faudra inventer des discriminants par secteurs d’intérêt et professionnel. Combien de journaux restent non lus faute de temps ou d’envie ?

  2. Ça pose tout de même une question au niveau de la copie de contenus éditoriaux. Il me semble qu’une startup souhaitant faire la même chose s’était crashée récemment, et pour cause, ça revient à vendre du contenu photo et rédactionnel, réédité, sans en détenir les droits. Même si l’idée, dans le rapport entre print et web, est bonne, et permet de ramener un peu de pérennité à cette information perdue dans un flux toujours grandissant.

    P.S: Geoffrey, la nouvelle interface m’a dérouté au départ (mais c’est une bonne chose, qu’elle passe inaperçue soulèverait des questions!). Mais des choses comme « cochez cette petite case pour les futurs commentaires », eh bien, ça rend l’expérience très humaine, comme expliquer à quelqu’un comment faire, derrière son épaule. J’imagine bien que c’était ton intention, mais en tout cas, c’est réussi.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *