Bonjour !

Les lunettes se fashionnisent, avec ou sans myopie, de plus en plus de gens en portent, et plus précisemment, le modèle cheap de la sécurité sociale des années 70 ! Ca donne ça :

Rue 89 nous fait un très bon papier (électronique) sur le sujet :

“Secrétaires polissonnes, graphistes ou étudiants en école d’art

Il y a tout d’abord les lunettes nerd, noires et imposantes à la Nana Mouskouri ou à la Marie Colmant (Canal++), celles précisément des informaticiens assidus ou adeptes de modélisme et dont on peine à deviner le regard.

Il y a aussi les grandes rondes à la Karl Zero ou Elvis Costello qui adoucissent les traits sous des allures de bonhomie rassurante. Et puis il a ceux qui en ont fait leur marque de fabrique comme Woody Allen ou Derrick, quitte à alimenter les stéréotypes.

Car, plus qu’aucun autre accessoire de mode, les gros hublots permettent d’ouvrir le regard et de hiérarchiser un visage en lui donnant du caractère. Ils définissent et signent un style. Mieux, une appartenance à un groupe.”






Je vous invite à poursuivre la lecture de l’article chez rue 89 (par ici!), sinon, dites-moi ce que vous pensez de ce glissement des lunettes de Nerd qui sont passées au lunettes de graphistes-fashion (je colle le terme car il ne faudrait pas dévaloriser notre beau métier de designer-graphique ;-) en tant qu’élément emblématique de la mode.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *