Hello ! Je viens de lire sur Cyberpresse un petit topo sur le “langage texto” ! Et oui, le langage texto, éssèmess ou encore “smeuss” ne nuit pas à la langue française, je vous le dis !

Ce que nous dit Daphnée de Cyberpresse :

”[…] Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette façon d’écrire ne nuit pas nécessairement à la maîtrise de la langue. Au contraire, affirme M. Ouellon. «Les jeunes ont des ordinateurs, ils aiment produire du texte n’importe comment, alors laissons-les aller. Ils sont peut-être plus fins qu’on pense. Quand je prononce une conférence, je n’utilise pas le même niveau de langage que lorsque je vais à la pêche avec mes amis. De la même façon, les jeunes n’utiliseront pas le texto lorsqu’ils devront écrire de façon formelle» a-t-il affirmé hier au Soleil, en marge d’une conférence prononcée pour clôturer le congrès de la Fédération internationale des professeurs de français, qui s’est déroulé cette semaine à Québec

Sur les enfants et la jeunesse :

«À l’école, il va falloir accepter la présence de l’informatique et de ses produits dérivés. Je ne suis pas sûr qu’on utilise ça à bon escient. Les correcteurs d’orthographe, ça fait partie des outils d’écriture. Il y a quelque chose d’insensé à laisser des enfants jouer avec un ordinateur à longueur de semaine, alors qu’on leur fait passer un examen avec un crayon et un papier, enfermés dans une salle pendant deux heures. Il n’y a plus personne qui fait ça dans la vie.»

Pour conclure je pense que c’est surtout le fossé qui sépare les enseignants des élèves, voire les “plus âgés” des “plus jeunes”. (biensûr je généralise) mais j’ai l’impression que ce fossé n’a jamais été aussi grand, même au sein de notre génération, certains maîtrisent le langage skyblog (“jtm bb, lèC 1com”) d’autres non (“ckoi ce n00b ?”). Je pense que c’est là la source du problème de compréhension et des craintes qui en résultent…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *