Souvent, on parle des « Makers » comme un mouvement culturel, une sorte de tribu à laquelle il faudrait appartenir pour concevoir des choses. Et pourtant qui dit « Maker » (pourrait-on dire un « fabriqueur » ou encore un « faiseur » ?), ne dit pas forcément anti-capitaliste ou vivant dans sa grotte avec une imprimante 3D pour subvenir à tous ses besoins. Non, chacun peut « faire » soi-même, ou à plusieurs, pour construire son environnement, son quotidien, des choses utiles à soi et utiles aux autres.

Mon papa est un Maker lorsqu’il fabrique lui-même sa crèche, mes étudiants sont des Makers lorsqu’ils fabriquent eux-même un support pour installer un tableau, vous êtes sûrement des Makers lorsque vous créez quelque chose aussi, à l’aide de bois, de plastique, de métal, aussi petite que soit cette création. Mais le Maker ne s’arrête pas là. Une fois qu’il a construit quelque chose, la pensée du partage peut lui traverser l’esprit et c’est là qu’il rencontre la question du libre accès, du partage, des licences, du don, gratuit, généreux, sans autre pensée que de convertir chacun à l’idée qu’il est possible de devenir Maker.

Ainsi, c’est avec plaisir que je vous partage aujourd’hui l’existence de la plateforme « Libre Objet« . Créée par Julien Deswaef, Mathieu Gabiot et Martin Lévêque, cette plateforme réunit des designers industriels et graphiques, des hackers et des artistes dont le but est de partager des morceaux du design industriel en open source.

On retrouve donc le processus et le produit finalisé de leur travail, tout en permettant à chacun de concevoir soi-même des chaises, des fauteuils, des bureaux, des lampes, des petites bibliothèques et beaucoup d’autres formes de mobilier. Tout est en licence libre, téléchargement d’un simple clic en fichier zippé avec les plans, les PDF, les photos, les modèles 3D et vectoriels quand il y en a. Cela me rappelle la plateforme FlatShape qui fonctionne dans le même esprit… Et je me dis que nous avons vraiment besoin de sites regroupant toutes ces initiatives qui sont parfois éparpillées sur le net et pas toujours facilement accessibles.

Bref, n’hésitez pas à visiter libreobjet.org, pour ma part je suis bien tenté par la fabrication de ce fauteuil à bascule en photo ci-dessus !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *