Le quotidien d’information The Guardian est, depuis quelques années maintenant, très innovant sur ses différents formats éditoriaux (un petit exemple que voici). Son site Internet fondé en 2012, aura su se faire une place dans le paysage numérique pour devenir le 3e site d’information le plus visité au monde. Bref, vous aurez compris, il faut suivre l’actualité des formats que le Guardian sort régulièrement 🙂 Et justement, des développeurs, designers et journalistes du lab du Guardian ont lancé une application de réalité virtuelle pour les utilisateurs Android, compatible avec tous les périphériques de VR (réalité virtuelle) low-tech comme le désormais célèbre Google Cardboard.

Cette application nous plonge dans une cellule d’isolement d’une prison américaine. Cela semble terrible dit comme cela mais la réalité est terrible, il faut pouvoir l’appréhender pour mieux la comprendre, la cerner, la juger aussi parfois. D’ailleurs, petite anecdote au passage, il y a une semaine j’étais à San Francisco et j’en ai profité pour visiter Alcatraz, la célèbre prison américaine fermée en 1963 (dont l’île qui est également un parc naturel protégé). D’une part j’ai été très marqué par la dureté du lieu, de ses histoires mais j’ai été également été fasciné par la conception d’un tel lieu et l’intelligence mise en œuvre pour concevoir les cellules, le réfectoire, le mobilier, les passages, etc. Aussi effrayant qu’intéressant donc.

Bref, comme l’explique le Guardian, 6×9 (le titre de cette immersion en réalité virtuelle) vous plonge dans une cellule d’isolement et tente de vous faire comprendre les dommages psychologiques de cet isolement extrême. Il nous est également rappelé qu’aujourd’hui ce sont plus de 80 000 personnes qui sont en isolement aux États-Unis, soit, 22 heures par jour dans ce type cellule sans contact humain la plupart du temps.

vr2

Réalité virtuelle et prison américaine

 

Au travers de cette histoire, ce sont six prisonniers qui nous racontent leur expérience, leurs pensées et la vie carcérale en isolement. Je me demande au passage comment les citoyens américains perçoivent leur propre système carcéral. De l’extérieur, en Europe nous voyons les États-Unis partagés entre Guatanamo et ce qui en est raconté dans les médias et les prisons que l’on découvre au travers des séries ou des films… mais j’imagine que la réalité est tout autre.

Enfin, si vous possédez un Google Cardboard et si vous vivre l’expérience directement sous vos yeux, voici la vidéo immersive (avec laquelle vous pouvez interagir avec votre souris pour regarder autour de vous)

Je me demande également quelles seront les prochaines réalisations de réalité virtuelle que la presse réalisera. Peut-être est-ce là une façon de renouveler son contenu ? Un second souffle pour les médias en lignes qui – paraît-ils, se meurent ? J’en doute car ce genre d’expérience oblige à réaliser un énorme travail de vidéo, montage, design sonore, conception éditoriale également. Cela coûte cher et cela demande du temps. Tout ce que beaucoup de médias n’ont pas.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *