On continue notre matinée avec le grand retour des interactions gestuelles pour smartphone !

Vous connaissez le Leap Motion, vous avez du voir ce projet à la Minority Report, ou encore ce doigt magique pour manipuler les interfaces, mais surtout, vous connaissez le regard critique que j’ai sur ces interfaces gestuelles, ces interfaces du vide. En 2010, je vous publiais un article présentant cette interface :

En 2010

En 2014

Réalisé par Elliptic Labs, voici le nouveau système du Moto X, un smartphone avec lequel vous allez pouvoir interagir avec votre main pour activer certaines applications, démarrer certaines fonctions, faire taire un appel ou d’une alarme ou tout simplement pour réveiller l’écran. Cette technologie d’interaction mise en place par Elliptic Labs permet de reconnaître de façon assez avancée, les gestes de l’utilisateur.

Cela permet donc la détection de gestes non seulement directement sur le téléphone, mais même au-dessus, en dessous ou de part et d’autre de l’appareil.

Le retour du gestuel pour smartphone

Contrairement au le Leap Motion ou aux technologies similaires qui dépendent toutes de LED ou de caméras infrarouges, ce système utilise le haut-parleur et le microphone pour détecter des gestes au travers des ultrasons. Selon elliptiques Labs, sa technologie a une portée à 180 ° et consomme moins d’énergie que les capteurs infrarouges ou que les caméras.

1
23

L’ultrason serait donc la solution idéale mais j’aimerais tout de même attirer votre attention sur les usages réels d’interactions gestuelles avec son téléphone. Le tactile s’est mis en place assez facilement mais le gestuel quant à lui me semble plus difficile, moins intuitif même si beaucoup plus magique. Je me demande alors au quotidien, quels sont les gestes que l’on fait « dans l’air » pour activer des fonctions, des commandes, etc. comme ouvrir une porte automatique dans un supermarché par exemple.

source & source

 




2 commentaires

  1. Je suis toujours un peu rassuré de découvrir d’autres gens qui utilisent « la force » pour ouvrir une porte de supermarché. 😀

    J’ai pris en main mon windows phone en finissant ton article et je me dis que le gestuel ne changerait pas grand chose sur une telle interface.
    On « réveille » le téléphone par un double tapotement sur l’écran.
    On se déplace dans les applis via un mouvement de haut en bas.
    Et de gauche à droite dans les menus .
    Ce que propose la video d’Ellipsis c’est de faire ces mêmes gestes à quelques centimètres du téléphone.
    L’intérêt de ce type de technologie pour un appareil destiné à être gardé dans la main ne m’apparait pas clairement.

    Mais on va voir, je suis sûr qu’ils vont nous surprendre.

  2. Jamais pu essayer LeapMotion, mais néanmoins l’expérience Kinect m’a permis d’avoir un aperçu quant aux gestuelles « air ».
    La problématique qui m’apparu, c’est l’absence de feedback physique quant à l’action. L’exécution du geste semble mimée, simulée, et donc peu « réel ». À l’usage, en mettant de coté les possibles problèmes de reconnaissance, c’est finalement l’absence de ce lien physique, et affectif, que je trouve franchement rédhibitoire, puisque le sens du touché absent cela créé une distance entre l’utilisateur et la machine -ce qui me semble contradictoire avec un bon design.

    En caricaturant, ces technologies me semblent du brassage de vent, d’air, plus qu’une quelquonque avancée. La détection automatique des portes de supermarchés répond à une problématique, comment ouvrir une porte quand on a les mains prises (caddies, cabats…). Ici dans le cas présent du smartphone classique, ou avec le LeapMotion et Kinect, on ne répond à rien puisque les smartphones, PC ou consoles ont été créés autour de systèmes interactifs adaptés à leurs usages.

    Pourtant dans le cas de Kinect, utilisé avec une télé, donc un objet à distance de l’utilisateur, on peut s’imaginer un gain d’ergonomie. Mais la bonne vieille télécommande où une simple pression sur +P du pouce apparait à terme comme plus confortable, plus intuitive, plus commode qu’un mouvement de bras dans l’air.

    Bref le fait de se priver du sens qu’est le touché, dans un design de produit me semble peu pertinente.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *