Quelle drôle d’idée que de sortir une tablette en 2016 alors que les plus grands constructeurs fabriquent des smartwatch, ont abandonné les smart glasses et s’improvisent maintenant en constructeurs de casques de réalité virtuelle ou de voitures autonomes. Oui, c’est ce que l’on pourrait peut-être se dire en voyant ce nouvel outil intitulé reMarkable… et pourtant !

Loin de se baser sur les dernières technologies d’écrans, voici une tablette munie d’un stylet et dont la grande différence est de proposer un écran « e-ink », comprenez, du papier électronique. C’est cette même technologie qui, en 2013 faisait beaucoup parler d’elle au CES de Las Vegas. C’est aussi ce papier que l’on cherche à tordre de plus en plus. Bref, jusqu’alors le problème de cette technologie est qu’elle n’était que trop peut réactive et interactive. Avec reMarkable, cela semble avoir changé !

La tablette fait 10,3 pouces, elle repose donc sur un écran e-ink, avec une texture proche du papier, un stylet numérique (qui possède 2048 niveaux de pression). Evidemment, reMarkable est connecté uniquement quand vous en avez besoin, et vous pouvez synchroniser vos notes, vos croquis, vos dessins plus élaborés… Vous pouvez bien évidemment lire comme sur une tablette classique ou un Kindle d’Amazon et s’avère plutôt réactif au tracé – même si à mon goût – ça n’est jamais assez réactif.

reMarkable teasing

reMarkable

Côté machine voici quelques précisions :

  • Affichage de 1872 x 1404 pixels à 225 pixels par pouce
  • Basé sous Linux – (pas Android)
  • Processeur 1GHz ARM A9 CPU
  • 512 Mo de RAM
  • WiFi
  • Batterie 3000 mAh en micro USB

À la recherche du moins

La tablette ReMarkable s’affiche à un prix de 379$ et sortira théoriquement durant l’été 2017. De mon côté, je trouve dans cet outil un intérêt puisqu’il cherche a aller vers le « moins »… Et aller vers le moins, c’est totalement le genre d’outils que je cherche aujourd’hui : un smartphone qui fait moins de choses (pas besoin de caméra frontale, pas besoin de flash, pas besoin de lecteur d’empreinte, pas besoin de bluetooth, etc.), un ordinateur qui fait moins (pas d’écran tactile, pas de lecteur d’empreinte, pas 150 logiciels installés par défaut sur Windows, pas besoin d’une barre OLED pour affiche des icônes inutiles, etc.).

Bref, cet outil me donnerait bien envie de remplacer mon iPad… Parce qu’au final, je me rends compte qu’avec le temps, sur toutes ces choses, je cherche toujours à avoir encore plus de moins.




9 commentaires

  1. Sympas, ça me fait penser à la NoteSlate.
    À l’époque (5/6 ans quand ils ont lancé le concept) c’est cette simplicité qui m’avait plus, et également un prix très bas (moins de 100 dollars).

    Après avoir pas mal étrenné l’univers des tablettes et stylets je me suis aperçus que l’élément clés d’expérience stylet ne se faisait pas dans la qualité de la dalle ou le nombre de points de pression. Le vecteur clés pour moi c’est la latence et le souci avec les écrans e-ink c’est également la latence (même si on a pu voir de sacrée innovation là-dessus c’est dernière année).

    Bref je suis curieux de voir en vrai 🙂

  2. Merci beaucoup pour l’info Geoffrey !

    Je suivais comme AVD le projet NoteSlate et plus aucune nouvelle depuis un moment, avec de nombreux clients mécontents. Un peu méfiant du coup pour reMarkable et c’est frustrant car le prix en pré-commande est très intéressant comparé au prix final. @[email protected] À suivre !

  3. Même chose pour la NoteSlate,

    Entre temps, mon besoin à changé et, professionnellement, je vois l’intérêt d’une tablette e-ink pour les impressions.
    Je m’explique : on imprime énormément de choses jetables par chez moi, des étiquettes, juste pour flasher un code-barres, des reportings juste pour voir s’ils « s’impriment bien » etc.

    Ce qui me fait dire qu’une tablette e-ink qui serait vue par le PC comme une imprimante (en plus des autres fonctionnalités) marquerait des points pour moi. Mais j’imagine que ça doit être faisable simplement avec une imprimante PDF configurée correctement + un watcher dans un dossier qui envoie à la tablette + un affichage instantané sur cette dernière


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *