Dans la longue tradition des robots du XXIe siècles, je vous présente aujourd’hui Cassie, un robot imaginé, conçu et testé au Dynamic Robotics Lab, un laboratoire de l’Université d’Oregon. Ce robot, n’est pas sans rappeler les robots de la DARPA ou de Boston Dynamics mais avec un aspect un peu moins effrayant. Vous le savez, je publie régulièrement des articles au sujet des robots et certains prennent des formes assez incroyables.

Entre les robots bras, les robots qui impriment des maisons en 3D, les robots ultra légers ou encore les robots qui vous suivent partout, j’ai l’impression que toutes ces approchent robotiques commencent à se spécialiser sur des fonctions précisent. On sort petit à petit de la représentation et de l’utilisation anthropomorphique du robot pour aller vers une spécialisation d’un robot à usage précis.

Mais alors, quel serait l’usage de Cassie ? En effet, ce drôle de robot présente avant tout, deux jambes articulées afin qu’il puisse se tenir debout, marcher, courir, se diriger, ne pas tomber, etc. Selon ses concepteurs, le but de ce robot sera de livrer des paquets, d’aider les personnes en difficultés à faire certaines tâches difficiles ou encore se déplacer dans des endroits dangereux pour l’homme.

Rencontrez Cassie, le robot marcheur

Le système qui a été mis en place pour Cassie, s’il est appliqué à moindre coût à d’autres robots pourrait révolutionner bien des choses sur la mobilité des robots mais aussi des formes de déplacement mécaniques. On imagine sans problème ce robot transporter en urgence des médicaments ou des soins dans des zones contaminées ou impossibles d’accès en véhicule. Là encore, on appréciera l’utilisation du biomimétisme pour créer ces jambes mécaniques : on retrouve les tendons, tibia, ligaments, muscles extenseurs ou encore malléole…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *